Culture-handicapés

Culture-handicapés

Résumé : M. Aillagon veut que le monde de la culture se rapproche des handicapés
 
Par le

BOURGES, 20 oct (AFP) - Le ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon a plaidé lundi à Bourges (Cher) pour que le monde de la culture se rapproche de celui des handicapés, au cours des premières rencontres "art, culture et handicap".
Ces rencontres lancées dimanche ont pour objectif de poursuivre le dialogue engagé en mai dernier dans le cadre de la commission nationale culture handicap. "Jamais notre pays n'a connu une telle mobilisation des pouvoirs publics, des associations, de la population dans son ensemble autour de cette cause", a estimé M. Aillagon.
Il était notamment entouré par la secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau et par Claude Pompidou, dont la fondation figure dans le comité de parrainage des rencontres.
Une convention a été signée entre le Centre des monuments nationaux (Monum) et quatre associations de personnes handicapés pour améliorer l'accessibilité des monuments historiques. La basilique Saint-Denis, le château de Chambord et celui du Haut Koenigsbourg, seront les premiers monuments concernés par des innovations favorisant la visite des handicapés.
La Cité des Sciences de La Villette à Paris, reconnu comme pôle d'excellence en matière d'accessibilité, va piloter la réflexion d'un groupe de 15 grands monuments nationaux.
Les rencontres de Bourges ont aussi mis l'accent sur l'accès des handicapés aux métiers de la culture. M. Aillagon a assisté à la première retransmission en direct d'une table ronde sur le site WebSourd destinés aux handicapés auditifs et pour lequel travaillent notamment des techniciens sourds.
Des expositions ont montré les procédés originaux de l'association Artesens pour faire découvrir des oeuvres d'art par le toucher.
hel/ao/jlb



" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".