Espagne-Belgique-cinéma-festival,PREV

Espagne-Belgique-cinéma-festival,PREV

Résumé : Dans "L'autre", un jeune mal-voyant fait voir la vie autrement
 
Par le

Par Julie FRAYSSE

SAINT-SEBASTIEN (Espagne), 24 sept (AFP) - Laurent Kuenhen, un jeune mal-voyant de 25 ans, incarne dans "L'autre" du réalisateur belge Benoît Mariage, présenté au festival international de Saint-Sébastien (nord de
l'Espagne), un personnage qui redonne goût à la vie à un couple de bourgeois en pleine déroute.
Laurent Kuenhen, qui vit actuellement en Belgique dans une institution spécialisée en raison de son handicap, fait ses premiers pas au cinéma dans ce drame humain en compétition dans la section "Zabaltegi - nouveaux réalisateurs".
Ce film dur raconte l'histoire d'une rencontre entre un couple et ce jeune handicapé à la personnalité directe et instinctive. Claire, enceinte de deux jumeaux, choisit d'avoir recours à une réduction embryonnaire. Son époux
Pierre, rongé par le remords, se détourne alors d'elle et de son enfant.
Pierre reporte alors son affection sur Laurent, un handicapé de 20 ans qui fréquente son cabinet d'ophtalmologie.
La personnalité attachante du jeune homme va bouleverser le couple en déroute. Auprès de Laurent, Claire va trouver peu à peu l'apaisement.
"J'ai construit ce film comme un poème sur le manque et le sens de la rencontre", a raconté le réalisateur Benoît Mariage à l'issue de la projection.
"Laurent est comme la réincarnation de cet enfant perdu. Il va donner à Claire conscience de sa maternité et je voulais montrer que chaque acte, même s'il est difficile, permet d'avancer dans la vie", a ajouté le réalisateur belge de 42 ans, qui signe ici son deuxième long métrage après "Les convoyeurs attendent", une comédie nominée aux Césars en 2000.
"Si l'élément déclencheur est un acte mortifère, le film se tourne vers la vie", a souligné Benoît Mariage, dont certaines scènes loufoques ou parfois poétiques apportent un peu de légèreté au sujet.
Laurent est le personnage pivot de ce film dont le scénario a été écrit pour être "le plus proche de lui".
"Je l'avais rencontré il y a quatre ans, lorsque je donnais des cours de théâtre dans son institution. Il m'avait demandé de tourner un film avec moi et j'ai eu envie de tourner avec lui", a déclaré le réalisateur.
Mardi soir, lors de la présentation de ce film au public, Laurent Kuenhen, qui a perdu totalement un oeil et ne voit que très faiblement de l'autre, se tenait fièrement devant le public.
"C'était la première fois que je tournais un film et je me suis senti très à l'aise", a-t-il expliqué en toute simplicité.
"L'autre" sera sur les écrans belges le 22 octobre et sa sortie en France est programmée pour le mois de février.
juf/hg/chp eaf

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".