LeTourisme adapté a besoin d'imagination

LeTourisme adapté a besoin d'imagination

Résumé : Le tourisme adapté fait couler beaucoup d'encre depuis 4 ans sans que les personnes handicapées n'en voient encore les effets concrets. Il faut dire que la mise en application de la politique du secrétariat d'Etat est beaucoup plus compliquée que ...
 
Par le

Le tourisme adapté fait couler beaucoup d'encre depuis 4 ans sans que les personnes handicapées n'en voient encore les effets concrets.
Il faut dire que la mise en application de la politique du secrétariat d'Etat est beaucoup plus compliquée que ne pourraient le laisser croire les effets d'annonces.
Sur le terrain les troupes avancent avec ce qu'elles ont en main, Certaines régions plus motivées que d'autres proposent des extensions au label, c'est le cas de Rhône-Alpes, première région touristique de France qui, forte d'une excellente fréquentation été comme hiver, se devait d'être leader en la matière. Mais je n'oublie pas le Languedoc Roussillon, le Nord Pas de Calais, Midi-Pyrénées…
La région Rhône-Alpes a développé deux notions fondamentales qui sont celles de territoire de séjour adapté et site d'excursion adapté.
Ces concepts reprennent à leur compte la démarche naturelle que fait une personne lambda qui désire partir en vacances plusieurs jours, ou simplement s'aérer une journée.
Pour décider d'un séjour il faut dans une zone bien définie pouvoir trouver une diversité de moyens d'acheminement, d'hébergement, de restauration et de prestations touristiques.
De même , pour entreprendre une excursion à la journée, il est nécessaire de bénéficier d'une certaine diversité de moyens d'acheminement, de restauration et de prestations touristiques.
Ceci afin de répondre à toutes les bourses, les capacités et les attentes de chacun. C'est ce que va proposer Rhône-Alpes aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap, afin que le tourisme adapté ne se réduise pas à un hôtel, 3 ou 4 étoiles, situé dans un territoire dépourvu de prestations touristiques adaptées. Chaque région doit ouvrir son esprit et son cœur aux besoins des personnes handicapées qui sommes toutes ne souhaitent que bénéficier des mêmes plaisirs que les autres touristes.