Handicap-Culture-Audiovisuel

Handicap-Culture-Audiovisuel

Résumé : Nouvelles mesures en faveur de l'accès des personnes handicapées à la culture
 
Par le

PARIS, 5 mai (AFP) - Le ministre de la Culture et de la Communication Jean-Jacques Aillagon a affirmé son "engagement fort" en faveur de l'accès des personnes handicapées à la culture et à l'audiovisuel en présentant lundi une série d'actions prioritaires allant dans ce sens.
Ces mesures ont été présentées à l'issue d'une réunion de la commission nationale culture-handicap, principale instance de concertation entre le gouvernement et les associations représentatives des personnes handicapées sur
les questions culturelles.
Parmi les "points forts", figure un "plan de rattrapage" en matière de sous-titrage des programmes de France 2, France 3 et France 5, visant un taux de 50% de programmes sous-titrés d'ici 2006, hors programmes nocturnes, contre
environ 15% actuellement.
A terme, 15 millions d'euros seront consacrés au sous-titrage, contre 4 M d'EURO actuellement, a précisé le PDG de France Télévisions, Marc Tessier.
Pour favoriser l'accès à la lecture, M. Aillagon a proposé l'introduction d'une "exception au droit d'auteurs" dans le cadre de l'avant-projet de loi relatif aux droits d'auteurs, permettant "la reproduction d'oeuvres à des fins
non commerciales sur des supports d'enregistrement destinés aux personnes handicapées".
En pratique, cette disposition, qui vise principalement l'édition adaptée de livres pour les non-voyants et malvoyants (braille, cassettes audio...), bénéficiera aux associations et bibliothèques dont la liste sera fixée par le ministère.
En matière d'accessibilité aux lieux culturels, M. Aillagon souhaite que les établissements publics sous tutelle de son ministère "montrent l'exemple".
Une "mission d'évaluations et de préconisations" sur l'accueil des handicapés dans ces établissements a été confiée à Jacques Charpillon, déjà auteur d'un rapport sur le sous-titrage des programmes télévisés.
Parallèlement, la Cité des Sciences et de l'Industrie et le futur Musée du Quai Branly se voient confier un "rôle pilote" pour conduire, avec d'autres établissements culturels, une série de projets concernant aussi bien l'accessibilité physique que l'adaptation des expositions.
Une action de sensibilisation à ces questions sera également menée dans les écoles d'architecture. Le ministère y consacrera une aide exceptionnelle de 43.000 EUR en 2003 et prévoit une formation obligatoire à partir de 2004.
Concernant le cinéma, l'installation de boucles magnétiques (qui permettent aux personnes équipées de prothèses auditives d'accéder à la bande son du film) est rendue obligatoire pour bénéficier de l'aide sélective à l'investissement versée par le Centre national de la Cinématographie (CNC).
Actuellement, seules 277 salles en sont équipées.
Le CNC lance également un groupe de travail avec l'ensemble des professionnels concernés pour améliorer l'accès des handicapés moteurs (un
quart du parc leur est actuellement accessible) et sensoriels au cinéma.
Enfin, la ville de Bourges accueillera du 19 au 21 octobre les premières "Rencontres art, culture et handicap".
LyS/cv/sab

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".