Voyager en France et dans le monde

Voyager en France et dans le monde

Résumé : Il est temps que le monde de l'accueil touristique s'implique et pérennise l' élan national des associations et comités Régionaux et Départementaux du Tourisme
 
Par le

Année Européenne des Personnes Handicapées, 2003 est aussi une année tremplin pour le tourisme adapté en France. Après trois années de travail de fond réalisé par l'Association Tourisme & Handicap (ATH), diverses associations de personnes handicapées et bien sûr des Comités Régionaux et Départementaux du Tourisme,
il est temps que le monde de l'accueil touristique s'implique et pérennise cet élan national.
L'investissement en temps et en argent de certains comités de pilotage régionaux est heureusement récompensé par un nombre croissant de demandes de labellisation et certaines régions affichent déjà plusieurs dizaines de labels.
Ce label qui ne doit pas être un gadget pour ceux qui l'affichent mais le fruit d'une véritable politique d'accueil.
ATH s'inquiète d'ailleurs des demandes de label trop nombreuses pour un seul handicap, souvent mental ou sensoriel, qui n'aideraient pas à faire suffisamment évoluer les structures d'accueil pour l'ensemble des personnes à mobilité réduite.
Le tourisme adapté est une réalité encore fragile qu'il faut cimenter avec l'aide des associations, des institutions et du gouvernement, ce qui n'est pas encore gagné.
Enfin on constate qu'en France le tourisme adapté doit son élan à une politique gouvernementale, alors que les professionnels sont encore peu sensibles à ce marché.
Une situation tout à fait contraire à nombre de pays où ce sont des sociétés privées qui ont pris à leur charge ce développement, c'est ainsi le cas pour le Portugal, l'Afrique du Sud, l'Australie, la Thaïlande, l'Italie où sont pris en compte les handicaps moteur et sensoriel.
Les possibilités de voyager, de faire du tourisme tout en étant handicapé deviennent de plus en plus probables et ne restera bientôt plus qu'un handicap commun à beaucoup de monde...l'argent.

Jean-Marc Maillet-Contoz - Gille Barbier