Ciné ma différence : le cinéma dans tous ses émois

Ciné ma différence : le cinéma dans tous ses émois

Résumé : A l'initiative de Ciné ma différence, 14 salles de cinéma dans 13 villes organisent des séances pour les personnes présentant des troubles du comportement. Lors de ces projections atypiques, le slogan le revendique :
 
Par le

Les cris, les larmes, les applaudissements, l'agitation sont les bienvenus. Pas de schuuuuuuut pour faire taire les spectateurs indisciplinés. Ailleurs, on appelle cela une « conduite sociale inappropriée ! Ici, l'excès d'enthousiasme, c'est la norme ! Ciné ma différence a vu le jour en 2005, à Paris, dans le but de rendre le cinéma accessible aux personnes dont le comportement ne permettait pas d'intégrer les séances traditionnelles. Un vrai besoin pour ces spectateurs exclus des lieux de partage culturel, et leurs familles, humiliées, souvent contraintes de quitter la salle sous les réprobations. « Le cinéma c'est le premier loisirs culturel pour les familles, explique Catherine Morhange, co-fondatrice, avec Nicolas Guechot, de l'association. Mais avec un enfant présentant un trouble du comportement, c'est ingérable."

Un encadrement bénévole


Ce principe a connu un tel succès qu'il s'est maintenant répandu dans toute la France, et de nombreuses associations locales, notamment de parents, ont repris le concept pour monter leur réseau en province. 14 cinémas dans 13 villes, dont deux à Paris (L'entrepôt dans le 14ème et le Majestic Passy dans le 16ème), ouvrent grand leur portes à ces « troubles fête » heureux de pouvoir enfin laisser vivre leurs émotions en cinémascope. 80 projections par an, avec un large panel de films, destinés aux adultes comme aux enfants, sélectionnés pour ce public en évitant les rythmes trop rapides ou les subtilités du second degré ! Pour assurer l'encadrement, des bénévoles vêtus de gilets fluo accueillent les spectateurs et sont présents dans la salle jusqu'à la sortie. Chaque détail est pensé : les lumières s'éteignent progressivement tandis que le niveau du son est limité pour ne pas heurter les oreilles les plus sensibles. Chacun est invité à s'exprimer avec les moyens dont il dispose. Une fois n'est pas coutume, les enfants peuvent quitter leur siège, sauter, danser....

Des séances plutôt paisibles


Mais alors c'est le chaos ? Pas vraiment ! Contrairement aux craintes légitimes, les séances se passent bien. « Le public est plutôt étonné du calme qui règne dans la salle, continue Catherine. Parfois bien plus que dans certaines projections traditionnelles pour les jeunes enfants. Il est vrai que l'ensemble de notre dispositif est rassurant. Les parents ne sont pas stressés, n'ont pas peur d'être rejetés, ce qui a un impact positif sur le comportement de leur enfant. Ce n'est pas magique, mais ça marche ! ». Ces spectateurs atypiques apprennent ainsi à se familiariser avec les contraintes d'une salle de spectacle.

Parrainé par Sandrine Bonnaire


La cohérence du dispositif a permis de convaincre de nombreux gérants. « C'est même assez étonnant. De plus en plus de cinémas, notamment des salles municipales ou d'art et d'essai, nous sollicitent. Ils commencent à se rendre qu'il y a un public pour eux ! ». Ils étaient plus de 150 à faire la queue devant le cinéma de Nantes ! Cette initiative a été récompensée par de nombreux prix et trophées, et reçoit le soutien d'une marraine de charme, l'actrice Sandrine Bonnaire. Deux majors du cinéma, Paramount et Walt Disney Studio, lui accordent également leur confiance.

Ces séances sont évidemment ouvertes à tous. Le public « valide » est informé en début de séance. A Paris, sur les magazines type Pariscope, les séances sont identifiées par la mention « Cinéma différencié ». La plupart des salles proposent des tarifs négociés, et ici, une fois encore, pas de disparité : que l'on soit valide ou handicapé, on « siège » à la même enseigne !

Contacts

Tél. : 06 24 78 57 25
Mail : contact@cinemadifference.com (inscription pour recevoir le calendrier 2010-2011)
http://www.cinemadifference.com

Commentaires

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.