Handicap et un label de plus!

Handicap et un label de plus!

Résumé : La nouvelle secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, Nadine Morano, lance son label 'handi-vacances'pour distinguer les villes facilitant leur accès au tourisme.
 
Par le

Il s'agit, selon elle, de défendre le droit aux vacances des personnes handicapées!

Pour Nadine Morano, l'objectif est "de permettre aux personnes handicapées de faire un choix de vacances et de pouvoir partir en famille". Elle insiste aussi sur le fait  " qu'il faut des endroits accessibles, adaptés car "les familles qui ont un enfant handicapé ont de grandes difficultés pour trouver un lieu de vacances adapté".
Au passage, la secrétaire d'Etat  a expliqué que la "la possibilité de partir en vacances est non seulement un droit mais aussi, pour elle, un devoir.

Madame Morano a beau se défendre de ne pas réinventer ce qui existe déja (labels "tourisme et handicap", "handiplage") c'est un peu surprenant qu'à peine arrivé en poste sa première décision soit ce genre d'action. En effet, de nombreuses régions travaillent déja sur le tourisme adapté avec des résultats. Ces actions tiennent compte de "la chaîne de l'accessibilité": accessibilité à la collectivité, aux réseaux de transports, aux services,à l'hébergement, aux activités touristiques, etc.

La secrétaire d'Etat constitue une commission (encore une!), présidée par le chanteur aveugle Gilbert Montagné, afin d'établir un cahier des charges pour attribuer ce label!

Il aurait été sûrement plus judicieux de commencer par faire un état de ce qui a déjà été accompli, des réussites et des améliorations a effectuer. De regarder les nombreux cahiers des charges des régions, souvent mis cohérence, les uns avec les autres.  Bref, d'avoir un peu d'humilité avant de lancer un nouveau label "pour mettre de la cohérence" comme annoncé.

Certes il y a encore des progrès à faire pour l'accueil touristique des familles ayant un enfant handicapé, mais des actions concrètes sont réalisées par de nombreux acteurs sur le terrain. Elles méritent d'être plus soutenue. C'est moins médiatique que la création d'un label mais plus concret.

Rendez-vous donc au printemps 2010 ou les premiers labels devraient être attribués.

En attendant, le sujet des assistantes de vie scolaire (AVS) pour la rentrée prochaine est crucial, et nous espérons que la secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité pèsera de tout son poids pour trouver les bonnes solutions.

Commentaires

Réagissez à cet article
 

Le 17/07/2009 par LL :
Ce serait une bonne chose qu'il y ait un label unique car actuellement il n'y a rien de bien concret. Certains affichent un logo "fauteuil" mais qui ne veut souvent pas dire grand chose et qui n'est adapté qu'à un seul handicap.
Il y a très peu d'informations (voir aucune) dans les villes sur l'accessibilité. Par exemple même sur Paris, il n'est pas possible de savoir si telle ou telle station est accessible en regardant un plan. Pareil en vacances, impossible de connaître les établissements accessibles ou les lieux possibles facilement.
Je pense que c'est une bonne chose mais il faut surtout un label unique et très détaillé pour l'accessibilité à chaque handicap. Le handicap est multiple !

Le 20/07/2009 par jesuisla :
Il me semble qu'il existe déjà ce label mais sous le nom de "Tourisme et Handicap" donc à la lecture de ce label "Handi-Vacances" et du label "Tourisme et Handicap" déjà en vigueur, j'aimerais que l'on m'explique la différence, ainsi que la pertinence de "Handi-Vacances" car je ne vois pas où se trouve la véritable innovation.

Le 21/07/2009 par LL :
@jesuisla : le problème c'est qu'actuellement il y a tout et n'importe quoi et que rien n'est obligatoire.
Il existe des tas de labels mais qui ne veulent souvent rien dire.
La différence c'est que l'on pourrait enfin savoir si telle ville, tel lieu est accessible ou pas et surtout à tel type de handicap.
J'ai fait le test pour cet été et parmi les ville où l'on va, ils n'ont pas de page concernant le handicap, impossible de savoir si la ville est accessible. Une autre ville a une page et présente ce qu'ils ont fait mais l'accessbilité détaillée pour tous les handicaps n'y est pas ou pas précise. La page est aussi limitée, il faudrait les balades accessibles en fauteuil ou les hotels et commerce qui le sont par ex.
Je pense qu'il y a beaucoup à faire et qu'un label "Handi vacances" obligatoire sur le site web et office tourisme de chaque ville serait un grand pas pour nous.

Le 30/07/2009 par Aimée :
Madame,
Un label c'est bien,mais combien de personne handicapées peuvent s'offrir des vacances même en travaillant surtout dans les ESAT et entreprise adaptée. Rêver ne coûte rien

Le 31/07/2009 par Marc Chaperon :
GENIAl.......... je veux dire catastrophique!
Que dire en tant qu'hébergeur, propriétaire de gites et chambres d'hôtes accessible.
Il fallait être agréé par APF, puis depuis 2005 par Tourisme et Handicap, de longue dèmarches soumise au bon vouloir de comission, loin d'une grande transparence...
Pour adhérer a ce nouveau Label, combien de temps et d'énergie? Et puis disons le, la cotisation sera de combien pour faire connaître son établissement?
Stop aux nouveaux labels bidons pour faire plaisir à une nouvelle sécrétaire d'état et ses amis.
Consolidez ce qui existe et qui peut-être améliorer, mais surtout pas de dispersion et de soupoudrage!
Bonne vacances à tous!
Marc.

Le 02/08/2009 par Carinanebula :
Trop de labels tuent les labels, oui. De plus, pourquoi appeler ce dernier "handi-vacances"? Comme si les déplacements de personnes handicapées ne concernaient que le tourisme...
Il serait bien plus intéressant de créer un portail de référence national sur les moyens mis à disposition en matière de transports, adaptations etc.

Le 02/08/2009 par Bricolodim :
Je pense qu'il faudrait commencer par permettre handis de se déplacer en utilisant le transport qui s'avère le moins pénible, la SNCF, encore incapable de transporter une famille ou un petit groupe de personnes handis dans un même wagon ! Renseignements pris auprès d'"Accès +" SNCF, les TGV ne possèdent qu'une seule place par wagon pour 1 fauteuil roulant et certains TER ne sont pas aménagés du tout. Nous avons renoncé à nos vacances. A nos yeux,l'urgence, c'est d'exiger que la SNCF et les Régions aménagent TOUS LES TRAINS où qu'ils aillent, pour accueillir TOUS les handis, et que la SNCF ne se contente pas d'aménager les gares si les handis ne peuvent s'y rendre ! Nous tenons à remercier le Gouvernement et la SNCF grâce à qui nous renonçons à nos vacances et perdons des arrhes de réservation à cause de leur incapacité à faire du concret plutôt que de beaux discours...

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.