Musique et handicap : ca swingue !

Musique et handicap : ca swingue !

Résumé : Un violoniste autiste, un saxophoniste trisomique ou une personnes handicapée moteur virtuose du piano ? Quelle drôle d'idée ! Et pourtant, la Charte musique et handicap, lancée en février 2008, ose relever ce défi !
 
Par le

Quatre ans après l'adoption de la loi pour l'égalité des droits et des chances, la citoyenneté et la participation des personnes handicapées, la Charte musique et handicap apporte une réponse concrète à tous ceux qui souhaitent ouvrir l'apprentissage de la musique aux personnes handicapées. Lancée le 11 février 2009, elle souhaite impliquer tous les professionnels qui ont un projet dans ce domaine.

L'exemple MESH
Cette charte, soutenue pas de nombreux partenaires, s'est inspirée de l'initiative de l'association MESH (Musique et Situation de Handicap), implantée dans le Val d'Oise qui, depuis 25 ans, tente de créer un réseau entre les professionnels de la musique et du handicap. Selon Violaine Magnien, responsable du développement national, « nous sommes partis du constat suivant : il y a une réelle demande mais les initiatives sont souvent confidentielles et les professionnels ne savent pas vraiment comment adapter leur pédagogie. Et reste, bien sûr, le problème d'accessibilité des infrastructures. Notre rôle, depuis 10 ans, dans le Val d'Oise, c'est de mettre ces professionnels en relation. Sans vouloir calquer notre modèle sur les autres départements, nous souhaitons les aider à mettre en place des initiatives similaires. »

Mais comment fonctionne ce réseau ?
Un professeur de musique n'est pas un spécialiste du handicap mais il peut, néanmoins, avoir envie d'ouvrir sa pratique à ce public. A l'inverse, un éducateur spécialisé peut décider d'initier un atelier musical dans son institution. Comment, alors, trouver le bon partenaire, près de chez soi ? La rencontre de ces deux univers n'est pas toujours évidente. Et c'est là toute l'ambition de la Charte. Elle implique donc à la fois les professionnels de la musique mais également les associations de personnes handicapées, les institutions, les professionnels des secteurs culturel, médico-social, de la santé et, bien sûr, de l'Education nationale.

Avant tout un réseau de pros
Mais qu'en est-il des particuliers, des familles ? « Cette charte, continue Violaine, concerne avant tout les professionnels. Mais nous recevons évidemment beaucoup de demandes pressantes de parents qui ne savent pas à qui s'adresser. Ils n'ont souvent d'autre solution que de solliciter leur école de musique, avec le risque, bien sûr, qu'on leur claque la porte au nez. Alors, même s'ils ne peuvent pas s'inscrire à titre individuel, ils peuvent néanmoins le faire par le biais des associations dont ils sont souvent membres, y compris des micro-associations au niveau local. C'est tout l'intérêt de notre démarche : aller au plus près des personnes concernées. »

Des formations adaptées
L'association MESH propose des formations, au niveau national, sur un à trois jours, plusieurs fois par an. Les thématiques abordées : comment transmettre son savoir, le handicap c'est quoi, comment réagir face à un élève handicapé mental ? Elles sont destinées à un public mixte, issu de la musique et du secteur médico-social. « L'enseignement de la musique, héritée de l'esprit « conservatoire » est souvent vertical, explique Violaine. Le prof parle, l'enfant écoute. Une pédagogie qui ne convient évidemment pas aux enfants handicapés. Je vous laisse imaginer les limites de cette prise en charge avec une jeune autiste ou même un aveugle. Tous ceux qui adhérent au concept de notre charte doivent repenser leur façon d'enseigner et s'impliquer dans une démarche relationnelle, notamment à travers le jeu. Un principe qui est d'ailleurs bon pour tous les élèves, mêmes valides ! Un prof de musique doit aussi apprendre à prendre du plaisir. Ceux qui ont suivi nos formations en ressortent avec une nouvelle fraîcheur et l'envie de retourner au combat. »

2010 : un annuaire en ligne
Une base de données nationale sera mise en ligne en février 2010 et permettra une recherche avec différents critères de sélection : adresses, style de musique, type de handicap, âge, mode de pratique... Elle sera accessible à tous les signataires de la charte. Tous ceux qui souhaitent la signer sont, d'ores et déjà, invités à se rendre sur le site www.musique-handicap.fr. En attendant, l'association MESH renseigne par téléphone, même les non signataires ! Mais Violaine de conclure : « mais nous encourageons tout de même tous ceux qui se sentent impliqués à jouer le jeu et à se rendre disponible pour les autres signataires ! »

Contact
www.musique-handicap.fr
MESH - Musique et Situation de Handicap à Saint-Gratien (95)
Tél. : 01 39 64 65 22
Mail : m.esnault@mesh.asso.fr

Commentaires

Réagissez à cet article
 

Le 23/02/2009 par GRANGE ( Ambiance ) :
Bravo pour cette charte , que la musique pour les handicapés se développe vraiment dans de bonnes conditions....

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.