L'Association Nationale des Handicapés Moteurs du Sénégal

L'Association Nationale des Handicapés Moteurs du Sénégal

Résumé : Le Sénégal s'est doté depuis mai 1982 d'une association d'envergure nationale l'ANHMS dont le siège social est à Dakar.
 
Par le

Elle regroupe des personnes handicapées motrices, leurs parents et amis, mais s'adresse aussi aux femmes et étudiants, aux personnes du troisième âge et aux enfants.
L'ANHMS souhaite devenir une association d'utilité publique à travers laquelle les personnes handicapées peuvent se développer et s'intégrer dans toutes les sphères de la société sénégalaise. Elle travaille à l'amélioration des conditions de vie des personnes handicapées en général et de ses membres en particulier.
Dans son fonctionnement l'association a su développer des partenariats importants avec des organismes nationaux tels que COOPI, des organisations internationales telles que l'UNICEF, l'UNESCO, l'OMS, l'UNFPA, des ONG telles que Handicap International et l'Association des paraplégiques du Canada Mer & Monde et bien sûr L'État du Sénégal.

Depuis sa création elle a réussi a faire former plusieurs centaines de personnes handicapées dans divers métiers, sensibiliser des jeunes filles aux aspects de la santé, de la sexualité et de la maternité. Elle a aussi permis l'achat d'un certain nombre de matériels orthopédiques distribués gratuitement.

Une section féminine

Les femmes handicapées motrices ont toujours évolué au sein de l'A.N.H.M.S. Au sein du bureau de l'association, il y a toujours eu des femmes. Mais toutes les activités des femmes étaient encadrées et même dirigées par des hommes. Aussi pour mieux prendre en compte les problèmes des femmes handicapées, il a été créé un poste de secrétaire chargé des femmes.

Il faudra attendre 1996 pour l'avènement d'une véritable section féminine qui est née lors d'une formation en broderie financée par l'U.N.I.F.E.M aux femmes handicapées. Au fur et à mesure que les femmes handicapées se regroupaient pour cette formation se développait réellement leur prise de conscience dans le sens de la prise en charge de leurs problèmes spécifiques.

C'est à partir de novembre 1998 que la section féminine a été intégrée dans le statut de l'Association nationale et que sa présidente est devenue membre du bureau national. Elle a la charge de coordonner, de représenter et de trouver des solutions aux problèmes des femmes handicapées sur tout le territoire national.

La section féminine particulièrement active est structurée en cellules régionales et départementales. Au niveau national, elle compte plus de 20 000 membres qui sont des femmes et des jeunes filles handicapées motrices et des membres d'honneur qui défendent les intérêts moraux des femmes handicapées. La section s'est aussi imposée dans de grandes instances d'Etat en qualité de membre consultatif et elle est aussi membre actif du comité des femmes de la Fédération Sénégalaise des Associations de Personnes Handicapées (FSAPH).

Des actions concrètes

Particulièrement dynamique ces femmes, déjà bien avant leur regroupement, s'organisaient pour travailler. Elles continuent et proposent de multiples activités dans un but d'intégration et économique. En voici quelques unes parmi les nombreuses proposées :
• Formation en broderie à la machine et en tapisserie. La phase production a été marquée par une exposition vente au Centre français de Dakar en 1997. Cette exposition a aussi permis à la population d'être plus conscientes sur les potentialités des femmes handicapées.
• Formation en teinture - batik, gestion, étude de projets avec l'appui financier de GAMEC en partenariat avec le musée de la Femme de Gorée ;
• Formation en micro-jardin en partenariat avec le musée de la Femme de Gorée, financé et piloté par la FAO.
• Formation sur la conservation des fruits et légumes et la qualité des produits ;
• Mise sur pied d'un projet de maraîchage et aviculture financé par le Fonds social des Nations Unies ;
• Mise en place d'un dispositif de micro crédit.

Des mises en application économiques

La section n'est pas restée les mains dans les poches et ce qu'elle a su mettre en place ces dernières années est impressionnant :
- Plusieurs salons de coiffure à Dakar, Louga, Mbour, Thiés, Fatick
- un fast food et un restaurant à Dakar
- un terrain maraîcher à Dakar
- centres de couture à Pikine, Dakar, Thiés, Tivawane, Mbour, Tamba, Fatick ...
-une boutique au village artisanal de Dakar une à Mbour et une à Saly Portudal
-une banque de céréales à Tambacounda
-un atelier de teinture à Dakar
-un véhicule pour la section de Tambacounda
- etc.


La Section Etudiante

Dans son action l'ANHMS n'oublie pas les étudiants qui sont le plus à même à pouvoir porter dans l'avenir son essor. La section étudiante a su réaliser un certain nombre d'actions significatives pour l'intégration des étudiants handicapés au Sénégal. On peut notamment remarquer l'accès des étudiants handicapés au logement universitaire depuis la rentrée académique de 1998. Le centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) réserve depuis un quota de 100 lits dont une trentaine pour les filles aux handicapés régulièrement inscrits à l'université.
Autre grande avancée, tout étudiant handicapé, régulièrement inscrit, a droit à une allocation d'étude (bourse ou aide). Pour faciliter les études il a été procédé à un réaménagement de la bibliothèque universitaire avec la mise à la disposition d'un fauteuil roulant électrique pour leur bonne circulation. Autre point remarquable la prise en charge du coût de l'appareillage des étudiants handicapés par le COUD (Centre des Œuvres Universitaires de Dakar).