Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Adoption de mesures pour l'accès des personnes handicapées aux lieux culturels

Adoption de mesures pour l'accès des personnes handicapées aux lieux culturels

Résumé : La Commission nationale culture-handicap a adopté une série de mesures en faveur de l'accès des personnes handicapées aux lieux culturels.
 
Par le

PARIS, 1 juin 2006 - L

Les mesures nouvelles , indiquées dans un communiqué commun du ministère de la Culture et de la communication et du ministère de la Sécurité sociale, des personnes âgées, des personnes handicapées et de la famille, concernent notamment l'amélioration de l'accueil des personnes handicapées au sein des équipements culturels, sanctionnée par l'attribution du label Tourisme-Handicap, et la mise en place d'ateliers de pratiques artistiques dans les institutions médico-sociales accueillant des personnes handicapées.
Il est également prévu de sensibiliser à la question du handicap les "professionnels du bâti", particulièrement les architectes.
Les ministres concernés, Renaud Donnedieu de Vabres et Philippe Bas, ont insisté sur l'importance des sous-titrages des programmes télévisés, en particulier ceux du service public.
Ils vont saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) afin que les émissions de la campagne électorale télévisée puissent être accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, considérant qu'il s'agit d'"un enjeu de pluralisme et de citoyenneté".
Créée par un arrêté du 1er février 2001, la Commission nationale culture-handicap est l'instance de dialogue et de concertation entre les ministères concernés, les associations représentatives des personnes handicapées et le milieu culturel et artistique.

cv/sd

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".