L'Ile-de-France, première région tourisme et loisirs pour les handicapés

L'Ile-de-France, première région tourisme et loisirs pour les handicapés

Résumé : Plus de 120 sites touristiques labellisés Tourisme et Handicap...
 
Par le

PARIS, 30 juin 2004 (AFP) - L'Ile-de-France est la première région en terme d'accueil et d'accessibilité aux sites de loisirs pour les personnes handicapées, avec un total de 120 sites touristiques labellisés Tourisme et Handicap, a annoncé mercredi le Comité régional du tourisme d'Ile-de-France.
Les deux derniers sites labellisés sont cette semaine la Grande galerie de l'Evolution du Muséum national d'Histoire naturelle, qui a reçu le label pour trois types de handicap, et Disneyland Resort Paris, pour les quatre types de handicap.
Les quatre types de handicap sont les handicaps moteurs, visuels, auditifs et mentaux.
Cent dossiers sont en cours de labelisation, a précisé le CRT, sur des sites divers (hôtels, restaurants, musées, monuments, parc d'attractions...).
Le CRT, présidé depuis peu par une élue communiste, Henriette Zoughebi, a présenté sa démarche comme "totalement partenariale, avec l'implication des sept Comités départementaux du tourisme, l'Office de Tourisme et des Congrès de Paris, la Fédération Régionale des Offices de Tourisme, l'UNAT Ile-de-France, les professionnels et bien entendu les associations de personnes handicapées".
Il a souligné qu'il s'agit également l'intiatives volontaires pour les professionnels qui souhaitent être labellisés, et qu'il veut avant tout "changer les mentalités".
Le CRT a annoncé par ailleurs l'adaptation fin 2004 de son site internet pour les malvoyants.
mb/cad/ide

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".