Balaruc-les-Bains inaugure la première "audio-plage" pour les non-voyants

Balaruc-les-Bains inaugure la première "audio-plage" pour les non-voyants

Résumé : Présentée comme une première en Europe, une "audio-plage" aménagée pour permettre la baignade sans accompagnement aux non-voyants ou mal-voyants a été inaugurée vendredi à Balaruc-les-Bains (Hérault), sur les bords de l'étang de Thau....
 
Par le

BALARUC-LES-BAINS (Hérault), 25 juin 2004 (AFP)
Pour Jacky Lapalud, premier mal-voyant à utiliser ces installations, celles-ci représentent "un gain d'autonomie et de liberté pour le déficient visuel". "Partir et revenir seul en mer, c'est génial", a-t-il commenté.
Juste à côté du poste de secours, trois bornes tactiles ont été installées pour se repérer sur la plage, tandis qu'un tapis plastique en relief permet à la personne handicapée de traverser la plage jusqu'à la rive.
Dans l'eau, deux bornes sonores, la première à 30m du rivage à 1m50 de profondeur, et la seconde à 60m du bord de l'étang, à 2m50 de profondeur, signalent au nageur handicapé sa position et l'alertent s'il s'éloigne trop.
A l'entrée de l'"audio-plage" et également juste avant d'entrer dans l'eau, deux "totems" sonores expliquent le fonctionnement des installations, qui sont accessibles à seulement trois personnes à la fois.

Bracelet émetteur

Ces "totems" sont actionnés, de même que les bornes en mer, par un bracelet émetteur, porté par le non-voyant. Un bouton d'alerte, sur le bracelet, lui permet de prévenir le poste de secours en cas d'urgence.
L'"audio-plage", d'un coût de 13.000 euros, a été réalisée à l'initiative de l'association Cap Horizon, dans le cadre du programme "Tourisme Handicap" en liaison avec le ministère du Tourisme.
"Nous avons travaillé avant tout sur la sécurité et l'autonomie, dans l'espoir d'arriver à une intégration totale des mal-voyants sur les plages", a expliqué le président de Cap Horizon, Pierre Rousseau.
Des municipalités, telles que le Grau-du-Roi, La Grande-Motte ou Argelès-sur-Mer, ont manifesté leur intérêt pour ce projet novateur, de même que des stations balnéaires espagnoles, a-t-il dit.
Michèle Juniaux, de l'Association des handicaps du Languedoc, dont le siège est à Sète, a critiqué pour sa part le problème de l'accès à la plage de Balaruc-les-Bains, les bus assurant la liaison entre celle-ci et la gare SNCF de Sète étant trop peu nombreux, a-t-elle dit.
La mairie de Balaruc-les-Bains s'est cependant engagée à augmenter leur nombre.
cor-cr/soh/lum

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".