L'association Tourisme & Handicaps

L'association Tourisme & Handicaps

Résumé : L'association tourisme et handicaps vit une année charnière avec de nouveaux défis en perspective
 
Par le

L'association Tourisme et Handicaps vit une année charnière

Créée officieusement il y a une dizaine d'années, sur la volonté conjuguée de personnes issues du monde du tourisme et du handicap, l'ATH a bien fait du chemin depuis lors.
2004 sera une année charnière dans sa croissance, avec de nouveaux défis en perspective, nous raconte Annie Bertholet, sa secrétaire générale.

" Nous avons déposé les statuts de l'association en 2001. Nous avons à ce jour un poste et demi à notre adresse parisienne, le reste du bureau est constitué de bénévoles passionnés. Nous comptons une centaine de membres à travers toute la France. " Ainsi se présentent les effectifs de l'ATH, connue pour son énorme travail de réflexion sur la question tourisme et handicap ainsi que sur la création du label national Tourisme & Handicap. "Nous comptons à début février près de 500 sites labellisés. Nous nous réunissons en commission nationale une fois par mois pour étudier, valider ou reporter les labellisations. Le travail d'inspection et de validation se fait d'abord en régions, avec des moyens variables selon les sites. Mais toujours en collaboration étroite avec les Comités régionaux de Tourisme." Autrement dit, toutes les régions ne jouent pas encore à fond la carte Tourisme et Handicap, mais c'est, selon Mme Bertholet, une question de moyens et non une mauvaise volonté délibérée. " Les choses progressent petit à petit, sourit Mme Bertholet. Léon Bertrand, le secrétaire d'Etat au Tourisme, a néanmoins tenu à rappeler l'importance du label par un récent courrier adressé aux responsables du tourisme en région."

Pour 2004, l'association s'est fixée plusieurs objectifs : "nous nous concentrons sur des partenariats renforcés en direction notamment de la Fédération Nationale des Offices de Tourisme et des Syndicats d'Initiative (FNOTSI), ainsi que sur une réflexion de fond sur l'élargissement de l'emploi du label par exemple pour des sentiers de randonnée et enfin sur la passation de pouvoirs sur le label qui devrait être repris par les Pouvoirs Publics au début 2005." Concrètement, ce transfert devrait permettre au label, qui conservera a priori sa valeur réglementaire facultative, de disposer de moyens accrus et d'apparaître comme un service incontournable dans les dossiers institutionnels concernant le tourisme, les services et les aménagements territoriaux. "Après ce passage de relais, l'ATH redéploiera ses réflexions et ses actions sur, par exemple, le renforcement de la formation des inspecteurs en région, et sur des travaux dont il serait prématuré de donner la teneur, précise Mme Bertholet."

On retiendra donc des premières années de l'ATH la formidable volonté de rapprocher les acteurs du monde professionnel du tourisme et les acteurs du handicap, afin de déterminer des solutions concrètes pour accueillir mieux et si possible sans distinctions valides et invalides. Le label, demandé sur une base de volontariat de la part des acteurs du tourisme, illustre au plus juste cette démarche.

www.franceguide.com
La liste des sites labellisés est désormais diffusée sur le site Internet de Maison de la France. Quelques éléments sont encore perfectibles, mais c'est déjà un bon avancement. Une amélioration ergonomique du service est dès à présent prévue. Elle dépend essentiellement de la charge de travail, tant des responsables de l'ATH que de son partenaire. À ce jour, le site n'est pas accessible aux personnes déficientes visuelles. Cette carence sera prise en compte lors des évolutions prochaines du site.

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens