Amélie les bains

Amélie les bains

Résumé : Amélie les Bains, ville pilote
 
Par le

Lire le début de l'article
http://www.handica.com/acces_themes/article.php?cat=15.0.0.0&art=1167

ER : Vous avez également choisi le déficit visuel comme thème à traiter dans l'intégration des handicapés dans la ville ?
A.R : Notre choix n'est pas limitatif, bien au contraire, mais nous avons choisi tout particulièrement le déficit visuel en raison du manque cruel de structures pouvant offrir une vraie chance d'intégration et de réalisation personnelles aux non-voyants et malvoyants. Notre projet, ambitieux mais réaliste, prévoit la réalisation d'un véritable centre d'études en braille, de la maternelle à l'université et c'est ce qui, au départ, nous semblait le plus difficile à mettre en place.
Contrairement à nos attentes, et une fois faites les démarches préliminaires pour l'obtention des autorisations et agréments de rigueur, nous avons d'ores et déjà obtenu les autorisations pour créer une véritable unité universitaire médicalisée au sein de laquelle l'enseignement serait en braille, et qui serait sous tutelle de l'Université de Perpignan.


ER : Qui travaille sur ce projet ?
A.R : Une commission municipale composée d'élus, d'habitants d'Amélie les Bains, d'un non-voyant et d'une stagiaire de l'Institut Universitaire de Perpignan, travaille à la mise en place d'un certain nombre d'actions après étude de constats percutants faits sur l'état de la ville et son accessibilité au monde des handicapés. Le projet avance à un rythme très honorable, mais il faut bien reconnaître que, comme dans tous les domaines, nous trouvons nos obstacles principaux au niveau des financements. Le budget de notre ville n'est pas élastique et il ne nous permet pas de faire avancer l'ensemble de ce projet à la cadence que nous souhaiterions le voir évoluer. Mais ce n'est pas ce qui nous arrêtera et nos efforts seront sans aucun doute couronnés d'efforts à plus ou moins long terme, grâce à l'aide et au travail de tous.


E.R. : L'équipe de France de football CECIFOOT s'entraîne dans votre ville. Est ce également un choix qui entre dans le même esprit ?
A.R : Effectivement, fin novembre dernier, l'équipe de CECIFOOT est venue à Amélie Les Bains, et ce pour la troisième année consécutive, pour une session d'entraînement de deux jours afin de préparer au sein de notre ville sa préparation aux compétitions internationales prévues au calendrier 2004.
CECIFOOT , équipe de France de football de mal-voyants et non-voyants a trouvé au sein de notre municipalité un lieu d'accueil et de support physique et mental que nous tenons à préserver et à encourager, vu les qualités extraordinaires de volonté et le talent si particulier de tous ses jeunes joueurs.
Les dirigeants de CECIFOOT ont, à travers ma personne et certains élus, remercié vivement notre ville par une remise de trophées qui nous a particulièrement touchés. Cette récente soirée chaleureuse n'a fait que renforcer notre volonté d'œuvrer aux côtés des handicapés et tout particulièrement des non-voyants.
Amélie Les Bains a résolument pris le parti de l'intégration du handicap dans la vie quotidienne et mettra tout en œuvre pour y parvenir dans les meilleures conditions possibles et au plus tôt. Un hôtel, (l'hôtel de France) et le centre équestre sont les premiers à avoir obtenu le label Tourisme et Handicap.
Gageons que de nombreux socioprofessionnels suivront rapidement leur exemple afin de permettre le développement réel d'un tourisme pour les handicapés dans notre belle ville qui offre à la fois une nature luxuriante, un climat doux et une multitude d'activités tant culturelles que sportives à tous ses hôtes.

Propos recueillis par Evelyne RAMELET.