Le regard d'un passionné de tourisme sur le handicap

Le regard d'un passionné de tourisme sur le handicap

Résumé : Rencontre avec Sébastien Célimon, auteur du Guide Handi-Tourisme en France
 
Par le

Handirect : Quel est votre parcours ?
Sébastien Célimon : J'ai passé un Bac littéraire, un DEUG de lettres puis j'ai fait une école de journalisme et une licence et une maîtrise de communication. J'ai cherché du travail dans la communication au moment où ce secteur était sinistré, ce qui m'amené par le jeu de rencontres à m'orienter dans la presse professionnelle du secteur touristique.

H. : Qu'est-ce qui vous mené à la rédaction de ce guide ?
S. C. :J'ai un ami très proche qui est en fauteuil roulant et nous avons souvent parlé des problèmes d'accès au tourisme et aux vacances. J'ai alors beaucoup réfléchi au projet d'un guide de tourisme pour les personnes handicapées moteur. J'ai présenté ce projet au guide vert de Michelin qui n'a pas été intéressé. Puis dans le cadre professionnel, j'ai rencontré Floriane Ravard du Petit Futé qui m'a fait part de leur projet d'un guide identique. Ils avaient à l'époque un auteur. Ce dernier n'a semble t-il pas convenu et le Petit Futé a alors fait appel à mes services. Parallèlement, je m'étais beaucoup intéressé au développement du label tourisme et handicap du fait de mon métier de journaliste.

H. : Quelle a été votre méthode de travail ?
S. C. : Tout d'abord je me suis inquiété de l'avis des principaux acteurs du monde du handicap sur l'intérêt de ce projet. Je voulais éviter de créer un guide de ghettoïsation. J'ai rencontré la Fédération Française Handisport, l'association Handiplage, des personnes ressources du handicap dans les grands musées et l'Association Tourisme et Handicap représentée par sa président Annette Masson. Cette dernière rencontre a été décisive. Ensuite j'ai passé plus de trois mois à collecter des informations sur la base des sites labellisés mais aussi par le biais des CDT, CRT et associations locales, des Gîtes de France…etc (c'est en Franche-Comté et en Alsace que j'ai eu les meilleures collaborations). Ensuite, j'ai vérifié une à une toutes les information en les entrecoupant. Cela m'a amené en en éliminer un tiers. Un travail de plus de trois mois qui a donné un guide extrêmement fiable.

H. : Comment s'articule ce guide ?
S. C. : Le guide est composé de deux parties, une première d'informations générales sur le tourisme et le handicap avec des adresses utiles et une seconde faite des adresses et lieux accessibles dans toute la France. Notez que j'ai précisé à chaque fois qu'une ville possédait un guide propre pour les personnes handicapées et auprès de qui l'obtenir.

H. : Avez-vous d'autres projets dans le domaine du handicap ?
S. C. : Je m'intéresse à tout ce qui touche au handicap car je suis moi-même malvoyant et je souhaite exercer mon métier le plus possible au service de ce milieu. Notamment en proposant des dossiers sur le tourisme adapté à la presse touristique professionnelle. _ Propos recueillis par JMMC