Loi handicap: la JPA regrette l'absence de référence aux vacances

Loi handicap: la JPA regrette l'absence de référence aux vacances

Résumé : La fédération d'associations Jeunesse au plein air (JPA) a regretté l'absence de toute référence aux vacances et loisirs de jeunes dans le projet de loi sur le handicap...
 
Par le

PARIS, 19 fév (AFP) - La fédération d'associations Jeunesse au plein air (JPA) a regretté l'absence de toute référence aux vacances et loisirs de jeunes dans le projet de loi sur le handicap, dans un communiqué publié jeudi.
"L'affirmation du droit à la scolarisation correspond à une avancée mais ce droit doit être élargi à toute l'éducation, y compris donc les vacances et loisirs éducatifs", a estimé la JPA, un des principaux organisateurs de vacances collectives pour enfants et adolescents.
"Le droit aux vacances et aux loisirs doit s'appliquer à tous que l'on soit ou non en situation de handicap. L'accès aux loisirs éducatifs peut favoriser l'accès à l'école et au milieu professionnel. De plus, il est bon pour les enfants handicapés de partager et vivre aussi des projets dans un cadre moins contraignant que l'école", ajoute la JPA, y voyant une possibilité de "modifier le regard sur le handicap".
La fédération déclare enfin que "le départ en vacances collectives de l'enfant dans un cadre sécurisant peut permettre aussi aux parents et à la fratrie de se décentrer quelque temps des problèmes liés au handicap d'un enfant".
Le projet de loi sera discuté en première lecture au Sénat, avant l'Assemblée nationale, du 24 au 26 février.
MPL/Mdf/bma

" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".