Edito de Ludovic Azuar, directeur de l'ADT du Cher

Edito de Ludovic Azuar, directeur de l'ADT du Cher

Résumé : Le Cher à été l'un des pionniers de l'engagement dans le tourisme adapté. Ludovic Azuar, directeur de l'Agence de développement touristique, dresse un bilan plutôt enthousiaste, sans pour autant se reposer sur ses lauriers.
 
Par le

Handicap.fr : Quel est le palmarès du Cher en matière de tourisme adapté ?
Ludovic Azuar :
Notre département s'est engagé dans ce type de démarche en 2004, deux ans après la création du label Tourisme et handicaps, aux côtés du Loiret, puis rejoint par les quatre autres départements de la région Centre. Cet effet de réseau a été très motivant et nous a permis de répertorier un nombre important de sites. Chacun de nous en compte presque une centaine, ce qui fait de la région Centre la première dans l'accueil des touristes handicapés, au coude à coude avec l'Ile-de-France. En 2007, le Cher occupait la cinquième place en France dans ce palmarès.

H : Pourquoi un si beau « tableau de chasse ». Quel a été le moteur de vos actions ?
LA :
Nous étions très sensible à cette question, avec la volonté de nous démarquer des autres départements. La Direction régionale du tourisme du Centre nous a réellement suivis dans nos actions et nous avons ainsi pu constituer un réseau cohérent, en procédant à une évaluation très exhaustive de nos sites. Nous recevons d'ailleurs une aide de l'Etat pour animer le label Tourisme et handicap.

H : Avoir été dans les premiers, est-ce une garantie de pérennité ?
LA :
Nous ne nous reposons pas sur nos lauriers. Il est vrai qu'on arrive peut-être à un tassement de l'offre, certainement moins importante que dans d'autres départements. L'offre touristique globale du Cher est essentiellement basée sur le patrimoine, et de nombreux bâtiments anciens seront très difficilement rendus accessibles. Mais, globalement, tous les professionnels sollicités ont répondu à l'appel. Nous arrivons à l'échéance de 5 ans pour la reconduction du label. La prochaine action, dans le cadre des revisites, sera de monter en gamme pour élargir le champ des handicaps labélisés. Nous ne doutons pas que nos 96 prestataires vont jouer le jeu.

H : Mais, en dehors de la démarche d'agrément, ne suffit-t-il pas parfois d'un petit coup de pouce pour aider les visiteurs en situation de handicap ?
LA :
Oui, bien sûr, nous en avons bien conscience, et il suffit parfois d'un plan incliné pour rendre une visite possible. Nous incitons donc les professionnels, même non labélisés, à mettre en place tous type de compensations.

H : Le problème récurrent des distances entre les sites, chez vous comme ailleurs, est souvent dissuasif pour les visiteurs handicapés. Comment y remédier ?
LA :
Nous travaillons sur la notion de « micro-territoire », avec l'appui, notamment, des offices du tourisme, en faisant en sorte que les professionnels d'un même secteur se rencontrent, échangent leurs idées pour constituer un réseau digne d'intérêts et plus viable.

H : Les associations locales des personnes handicapées vous accompagnent-elles dans vos actions ?
LA :
Oui, nous tenons compte de leurs remarques. Elles ont toujours répondu présent, en nous offrant l'expertise d'évaluateurs ou en s'engageant dans nos commissions de travail. Certains prestataires font parfois appel à elles pour obtenir des conseils en matière d'aménagements.

H : Les professionnels qui ont obtenu le label TH, parfois au prix de lourds investissements, sont-ils satisfaits des retours de la clientèle handicapée ?
LA :
Ce sujet fait évidemment l'objet de nombreuses discussions avec ceux qui ont choisi de s'impliquer car, il faut être franc, le label n'a pas forcément amené plus de visiteurs. Mais cela permet aussi de professionnaliser les politiques d'accueil, avec des retombées pour tous. Ce label commence à devenir un repère pour les professionnels qui y piochent des informations en vue de l'échéance imposée par la loi de 2005 en 2015. La labellisation peut alors avoir valeur d'audit. La loi et le label ne feront bientôt plus qu'un !


En savoir plus sur notre dossier « Tourisme et handicap » dans le Cher :

1/10 - Cher : intro + contacts
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3265.php
3/10 - Cher : le tourisme adapté en chiffres
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3267.php
4/10 - Cher : l'accueil des visiteurs handicapés
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3268.php
5/10 - Cher : les sites incontournables et leur accessibilité
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3269.php
6/10 - Cher : la Route Jacques Cœur, notre coup de cœur
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3270.php
7/10 - Indre : le duo Berry
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3271.php
8/10 - Cher : calendrier des grandes manifestations
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3272.php
9/10 - Cher : la bonne chair (gastronomie)
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3273.php
10/10 - Cher : sports et loisirs adaptés
http://informations.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3274.php

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Commentaires

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.