Pour sa fille, il construit un parc accessible au handicap

Pour sa fille, il construit un parc accessible au handicap

Résumé : Pour lui permettre d'accéder aux manèges et autres jeux comme tous les enfants de son âge, un père de famille a offert à sa fille, handicapée, un parc d'attractions qu'il a financé lui-même. 51 millions de dollars... et zéro regret.
 
Par le

Morgan's Wonderland, situé à San Antonio, au Texas, n'est pas un parc d'attractions comme les autres. Son constructeur, Gordon Hartman, ancien promoteur immobilier, est le papa de Morgan, aujourd'hui âgée de 23 ans, atteinte d'une forme d'autisme et se déplaçant en fauteuil roulant. En 2007, Gordon se rend compte que le handicap de sa fille de 13 ans ne lui permet pas d'accéder aux parcs du pays. Pour elle, il décide de vendre ses entreprises de bâtiment afin de financer la construction d'un parc réellement accessible à tous les enfants handicapés et la création d'une fondation à but non lucratif qui puisse œuvrer dans ce sens.

Des thérapeutes concertés

Pour mener à bien son projet, Gordon Hartman réunit médecins, thérapeutes et parents. Le groupe a alors imaginé des attractions compatibles avec tout type de handicap. Morgan's wonderland voit le jour quelques années plus tard sur le site d'une ancienne carrière désaffectée de San Antonio. Il abrite aujourd'hui une grande roue, une aire de jeux ainsi qu'un train miniature. Le coût de ce projet familial titanesque ? 51 millions de dollars, dont 34 millions pour la construction.

Le personnel avec un handicap

Autres points importants : un tiers du personnel employé est porteur de handicap et l'entrée est gratuite pour les personnes avec un handicap. Depuis son ouverture, en 2010, le parc a reçu plus d'un million de visiteurs, y compris valides, venus de 67 pays et des 50 États américains. En juillet 2017, Morgan's wonderland s'est également agrandi et propose désormais un îlot aquatique, accessible en bateau, où il est possible de se baigner. Pour garantir son accessibilité, des fauteuils roulants résistants à l'eau et fonctionnant à grâce à l'air comprimé plutôt que sur batterie ont été mis en place. Si le parc n'apporte aujourd'hui aucune rentabilité -il est déficitaire pour le moment- l'entrepreneur texan dit ne rien regretter.


© Instagram

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"

Commentaires

Réagissez à cet article
 

Le 26/08/2017 par Mimi kitty :
Bonjour.
Au moins ce n'est pas qu'une histoire d'argent. Belle preuve d'amour a sa fille et généreux envers les autres enfants.
Domage que cela ne puisse pas fonctionner. Cela n'a pas la grande folie comme certains parcs d'attraction connus mais là au moins des enfants peuvent s'amuser sans crainte.
j.espere que ca va marcher et que cela dure longtemps.

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.