Mont-Saint-Michel : de nouveaux aménagements accessibles

Mont-Saint-Michel : de nouveaux aménagements accessibles

Résumé : Le Mont-Saint-Michel est redevenu île grâce à de nouveaux aménagements. Quels sont les services proposés aux visiteurs handicapés? Si l'approche s'en trouve facilitée, la Merveille intramuros demeure un Everest pour les personnes à mobilité rédu
 
Par le

Ile emblématique, grand site, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, c'est le Mont-Saint-Michel. Mais comment accéder à la Merveille de l'Occident, bastion séculaire, lorsqu'on est en situation de handicap, notamment moteur ? Même si la ville intramuros ne se prête toujours pas à la visite, les nouveaux aménagements entrepris dans le cadre du rétablissement du caractère maritime du Mont proposent un accès facilité et redonnent au site toute sa majesté. Cette expérience inédite valorise pleinement la traversée depuis le continent. En effet, une partie de la digue (1 085 mètres), légèrement décalée vers l'est, est aujourd'hui prolongée par le pont-passerelle de 760 mètres de long. Dans une ambiance à nouveau maritime, le "gué" long de 120 mètres donne accès au village toute l'année, excepté lors des coefficients de marées supérieurs à 110 (quelques heures par an). Le Mont redevient alors une île, au milieu de son écrin d'origine…

Où stationner ?

Dans cette nouvelle configuration, les véhicules ne peuvent donc plus stationner au pied des remparts. Un vaste parc de stationnement a été aménagé sur le continent à partir desquels les visiteurs peuvent rejoindre le Mont en profitant pleinement des paysages et d'une nouvelle perspective (site d'info en lien ci-dessous). Les véhicules des personnes handicapées peuvent se rendre sur un parking réservé en suivant le fléchage dédié. Le stationnement est payant (6,30 euros pour moins de 2 heures et 11,70 jusqu'à 24h), contribuant ainsi à la restauration du site. Pour rejoindre le Mont, les visiteurs peuvent emprunter la digue piétonne puis la passerelle ; compter environ 50 minutes depuis la place des Navettes. Sur ce parcours, un long banc de plusieurs dizaines de mètres a été aménagé qui sépare la zone promenade de la chaussée et autorise des pauses régulières. Prendre le temps d'admirer les méandres creusés par le Couesnon enfin libéré ou les moutons paître dans les prés-salés...

Le Passeur, navette accessible 

Il existe également un réseau de navettes qui permettent de rejoindre gratuitement le terminus, situé à 350 mètres des remparts, en 12 minutes. Proposant un panel d'horaires élargis, en service continu, de 7h30 à 1h00, ces "Passeurs" sont stationnés à proximité du nouveau Centre d'information touristique. Bus à l'allure singulière, ils sont entièrement accessibles : rampes d'accès à chaque porte, deux espaces réservés aux utilisateurs de fauteuils roulants, six espaces pour les personnes à mobilité réduite et accompagnement sonore et visuel à l'intérieur du véhicule durant tout le trajet. Seuls les chiens guides sont acceptés à bord. Les "Maringote", attelages tirés par deux chevaux de trait, offrent une alternative (payante : 5,30 euros par adulte) mais ne sont pas accessibles aux fauteuils roulants.

Un centre entièrement aménagé 

Avant de vous rendre au Mont, prenez le temps de visiter le Centre d'information touristique, à la croisée des chemins menant au site. Il vous accueille tous les jours de 9h00 à 19h00. Sur place, les 900 m2 de surface d'exposition guident le visiteur autour de trois centres d'intérêt : le Mont, la baie et ses richesses et le territoire formé par les régions Normandie et Bretagne. Des panneaux et écrans tactiles sont à disposition pour découvrir les curiosités du site, ainsi qu'un film de 10 minutes diffusé sur les trois écrans géants de la salle d'immersion. Cet espace récent est entièrement accessible et propose, notamment, deux maquettes (une tactile en relief et l'autre au sol) présentant les aménagements, une boucle magnétique à l'accueil et des toilettes adaptées.

Le Mont, une autre histoire... 

Trois itinéraires d'approche offrent un panorama sublime sur le Mont que l'on prend le temps de découvrir tempo piano. Mais, une fois arrivé au pied des remparts, c'est une autre histoire pour les personnes en situation de handicap moteur. Dans la rue principale, pavée et en pente, la visite se corse et semble même bien compromise pour les visiteurs circulant en fauteuil. Seuls les électriques puissants s'en sortiront dans la dernière montée. Et, pour les manuels, un (ou plutôt deux) accompagnateur musclé s'impose ! Aucun des restaurants n'est accessible.

L'abbaye en joëlette 

Pour savourer le clou de la visite, la mythique abbaye, il faudra gravir 350 marches. Mais tout n'est pas perdu pour autant puisque ce Monument national met à disposition, sur demande, une joëlette (sorte de chaise à porteur sur roue utilisée notamment en montagne), le rendez-vous étant fixé au pied du rocher au niveau du bâtiment des Fanils. Cette option pour le moins sportive suppose la présence de quatre accompagnateurs motivés. Pour les autres types de handicap (mental, auditif et visuel), des visites adaptées sont organisées (se renseigner). Des outils pédagogiques sont également proposés (maquettes, détails architecturaux à manipuler...). Enfin, un interprète en langue des signes française peut être sollicité par un groupe, uniquement sur réservation et selon les disponibilités (budget supplémentaire à prévoir). La visite de l'abbaye est gratuite pour la personne en situation de handicap et son accompagnateur.

Pour en savoir plus, le site Handibaie (en lien ci-dessous) a été créé pour faciliter l'organisation des loisirs et vacances en baie du Mont-Saint-Michel des personnes en situation de handicap. Il offre de nombreuses pistes pour partir à la découverte des richesses de ce patrimoine historique et naturel incomparable.

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.