Festival musical : le handicap va faire du "foin" !

Festival musical : le handicap va faire du "foin" !

Résumé : Un rassemblement musical, responsable et solidaire, en Mayenne.L'équipe du 'Foin de la rue' , motivée par une éthique éclectique , promet d'assurer ! 2012, sera l'année de l'accessibilité pour l'ouvrir à tous les fans, sans restriction.
 
Par le

Ce festival risque de faire un sacré foin ! Ça tombe bien, c'est son nom : « Au foin de la rue » ! Les 6 et 7 juillet, le village de Saint-Denis-en-Gastines, dans le nord de la Mayenne, organise son traditionnel festival musical. Il est né en 2000. Bien plus qu'une rencontre d'artistes, c'est un rassemblement populaire, au sens noble du terme, qui entend inscrire la culture en milieu rural. Rendez-vous également en hiver pour ses « Foins d'hiver » à Mayenne.Ce festival attire depuis jusqu'à 17 000 visiteurs venus trouver « à la campagne » une programmation variée et métissée (chanson, reggae, électro, hip-hop, funk...), une scénographie colorée et ambitieuse et quatre scènes avec soirées thématiques. Au programme de l'édition 2012 : Joe Starr, Miossec, Stephen Marley, Nasser, Ayo...

Le handicap au cœur du dispositif


Depuis six ans, ce festival mène une véritable politique en faveur du développement durable. Cela imprègne de nombreux domaines, aussi bien environnementaux (réduction de l'empreinte écologique, commerce équitable ou local) que d'accessibilité pour tous les visiteurs. Avec l'appui de Quest'Handi, et le soutien d'associations locales de personnes handicapées, le comité d'organisation et ses 800 bénévoles entendent faire connaître leurs actions et mener un large travail de sensibilisation. Il a en effet mis en place un dispositif, de son aveu « extraordinaire », pour accueillir les personnes en situation de handicap ! Tous les handicaps ! Aucun détail ne semble avoir été omis. Un modèle qui fait la preuve qu'il faut parfois plus de bon sens que de moyens ! 5 333 € de budget accessibilité : un investissement somme toute raisonnable au regard des bénéfices apportés en termes de service. A noter que le budget global du festival (600 000 €) est à 84% autofinancé...

Handicap visuel


• Travail en partenariat avec l'association « Voir ensemble » pour réfléchir une signalétique adaptée pour les déficients visuels.
• Création de supports spécifiques répondant aux normes particulières : hauteur des panneaux, impressions à forts contrastes...

Handicap moteur


• Présence accrue de la joëlette et en particulier le samedi afin de permettre à chacun de circuler au mieux sur la commune et le site.
• Des plateformes pour l'accueil des spectateurs à mobilité réduite aménagées sur toutes les scènes.
• Un véhicule adapté mis à disposition par l'APF qui permet d'accompagner les personnes en situation de handicap sur un parking dédié et de les transporter jusqu'aux sites de réjouissance. La zone de camping n'est pas encore accessible mais possibilité d'hébergement dans un hôtel avec chambres adaptées à proximité.
• Une équipe de bénévoles assure l'accompagnement des personnes en situation de handicap sur le site du festival (rendant ainsi «l'accompagnateur», poste budgétaire lourd pour les personnes handicapées, non indispensable).

Handicap auditif


• Des boucles magnétiques pour les personnes appareillées dans l'ensemble des lieux de concert.
• Trois personnes sourdes intégrées aux équipes.
• Un interprète LSF (langue des signes française) présent sur 4 à 5 chansons du concert de Rocé (le samedi 7).
• 30 tee-shirts « Faites-moi signe » pour identifier les bénévoles « signants » sur les stands (buvette, restau, banque...).

Handicap mental


• Mise à disposition en amont du festival d'un programme adapté par l'association « Lilavie », édité en gros caractères.
• Accueil des personnes handicapées mentales en lien avec leur structure d'accompagnement lors des jours de montage : en s'appropriant le site, ils trouvent ainsi les repères nécessaires pour s'orienter pendant la fête. Cela donne également de la matière aux éducateurs pour travailler sur la gestion des angoisses.
• 1 000 gobelets « Faisons foin des handicaps » seront imprimés.
• Un numéro d'appel pour répondre à toutes les questions en termes d'accessibilité est déjà en place.
• Un site internet permet de retrouver le descriptif du dispositif, régulièrement mis à jour et enrichi.

En 2013, un accent sera mis sur l'accueil des personnes ayant un handicap mental. L'objectif du festival est d'arriver à accueillir tous les types de publics empêchés dans les meilleures conditions possibles à l'horizon 2015, en accord avec l'entrée en vigueur de la loi handicap de 2005. Mettre en place un tel projet relève d'une véritable gageure pour une association de bénévoles. C'est pourquoi cette force vive, aimeraient qu'on parle d'elle, haut et fort... Et pour ce message là, pas besoin de sono ni de micro !

Plus d'infos:

Tél. accessibilité : 07 62 99 16 89
Mail accessibilité : acces@aufoindelarue.com

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Commentaires

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.