Une chambre troglodyte accessible en Anjou : sensations !

Une chambre troglodyte accessible en Anjou : sensations !

Résumé : Vivez une expérience insolite : dormir dans une chambre troglodyte ! C'est en Anjou que "Farfadine et Troglos" ont ouvert leurs portes en 2013. Cet écrin au cœur de la roche est entièrement accessible et desservi par un élévateur.Une merveille!
 
Par le

Dormir dans les entrailles de la terre lorsqu'on est en fauteuil roulant, c'est un rêve singulier désormais réalisable. L'esprit troglo a le vent en poupe mais ces hébergements dans l'air du temps posent en général un problème majeur d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Christophe et Karin ont relevé ce défi. Il leur a fallu du courage, de l'engagement et des moyens mais leur chambre d'hôtes est accessible à tous. "Farfadine et Troglos" a ouvert ses portes en 2013 à Doué-la-Fontaine, en Anjou (Maine-et-Loire).

Un élévateur pour le confort de tous

Une rue pavillonnaire et, insoupçonnable, derrière des palissades, un trou béant éventre la plaine et dissimule un habitat séculaire, la "carrie". Dix mètres sous terre ! Pour y accéder, il fallait emprunter une volée de marches un peu hasardeuse. Alors, pour préserver le confort de leurs hôtes et éviter une descente périlleuse avec bardas et valises, Karin et Christophe ont décidé d'investir dans un ascenseur. En réalité un élévateur vitré qui, à "tempo troglo", vous mène vers cet écrin insolite. Il a le mérite de pouvoir accueillir un fauteuil roulant. Un défi technique insensé puisqu'il a fallu creuser la roche pour y faire passer la cabine. L'investissement a dépassé 20 000 euros mais ce confort offert à tous, et pas seulement aux hôtes handicapés, est à ce prix. Cette réalisation exemplaire devrait inspirer tous les sceptiques de l'accessibilité.

Un chantier de folie

Cet univers souterrain de 400 m2, invisible pour qui passe son chemin, est l'un des sites les plus représentés sur les cartes postales de 1900. Lorsque, en 2000, Karin et Christophe se sont lancés dans ce projet insensé, le site n'était qu'une vaste décharge envahie par les ronces et les sédiments, à l'abandon depuis seize ans. Il a fallu de l'huile de coude, des artisans chevronnés, de l'enthousiasme, un grain de folie et du temps pour redonner à ce patrimoine unique son lustre d'antan et la perspective d'une nouvelle vie. Une œuvre colossale !

Pour le handicap moteur

La cour dessert trois entrées : deux pour les chambres d'hôtes (équipées d'un coin kitchenette) et une pour l'habitation privée puisque parents et enfants ont investi une vaste cathédrale souterraine au cœur du falun, la roche locale, où peuvent être servis les petits déjeuners. Les cheminements de la cour, parfaitement plate, ont été revêtus de béton. Des éclairages assurent le confort des déplacements la nuit et facilitent le repérage des différents espaces. Une des deux chambres, la Barnabé, alcôve sous une voute de roche, qui peut accueillir deux personnes, est entièrement de plain-pied et comporte tous les dégagements nécessaires au déplacement en fauteuil. La salle de bain, nichée au fond de la "grotte", propose un cadre insolite.

Pour le handicap sensoriel

Pour les personnes avec un handicap sensoriel, ce séjour constitue certainement une expérience sensorielle passionnante mais ces volumes atypiques peuvent parfois déstabiliser. Seule la chambre Barnabé peut être occupée par une personne malvoyante, la suite Roméo comportant des obstacles à hauteur de visage et une échelle de meunier pour accéder à la chambre depuis la salle de vie. Néanmoins, elle offre peu de contraste de couleurs, avec une ambiance très "tamisée" dans la salle de bain. Toutes les consignes relatives au séjour font l'objet d'une fiche d'accueil en gros caractères et pictogrammes, avec schéma et mode d'emploi si nécessaire (TV, poêle...). Et chaque chambre dispose d'une télévision avec télétexte. Ces mois de labeur titanesque ont porté leurs fruits puisque ces Farfadines sont aujourd'hui labélisées Tourisme et handicap pour le handicap moteur, auditif et mental.

Des ateliers de poterie adaptés

Attenante à cette première cour, une seconde dessert la "Rose Bleue", un atelier de poterie et une galerie d'exposition animée par Karin. Céramiste, elle reçoit fréquemment des groupes de personnes handicapées sensorielles ou mentales qu'elle initie à son art. La poterie, dans cette architecture troglodytique bien spécifique, ne peut malheureusement être rendue accessible aux personnes à mobilité réduite.

Anjou, le royaume du troglo

Autour, dans ce royaume du troglo, les sites ne manquent pas. Une visite du zoo de Doué s'impose. Aménagé dans d'anciennes carrières, il propose une déambulation fascinante dans les méandres de la roche. Cette visite spectaculaire est complétée depuis peu par un canyon consacré aux oiseaux des Amériques qui vous transporte dans le Grand Ouest des Etats-Unis ou encore par une savane africaine aride et érodée. Le zoo est entièrement accessible aux visiteurs à mobilité réduite. N'en déplaise aux apparences, cette région regorge de sites souterrains qui, pour bon nombre d'entre eux, ont engagé une démarche en faveur des visiteurs handicapés. Le Comité départemental de tourisme d'Anjou mène à cet égard une politique très volontariste (article en lien ci-dessous). Alors, en dépit des apparences, cette fascinante aventure souterraine est promise au plus grand nombre... Seuls les "claustros" devront s'abstenir !

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires

Réagissez à cet article
 

Le 11/08/2014 par Pascale :
D'après les photos, l'accès aux lavabos ne me paraît pas si accessibles que cela en fauteuil roulant… À moins que l'on puisse se glisser en dessous en ouvrant les portes (qui ne seraient donc que décoratives) ?

Le 10/02/2015 par Bouquin :
Je Suis handicapé´ de plus j,ai un cancer et je vais avec mon compagnon handicapé lui aussi

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.