Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Edito de Didier Jourdain, directeur de l'ADDT 63

Edito de Didier Jourdain, directeur de l'ADDT 63

Résumé : Didier Jourdain, directeur de l'Agence de développement touristique du Puy-de-Dôme : ' Mettre en avant ceux qui ont envie de bouger ! '
 
Par le

Handicap.fr : A quel moment le département du Puy-de-Dôme s'est-il engagé dans le développement du tourisme adapté ?
Didier Jourdain : Très tôt, avant même que je prenne mon poste en 2004. Nicole Leydier a été nommée chargée de mission handicap dès 2001. C'est elle qui s'occupe de la labellisation des sites. Elle est, depuis, devenue une personne incontournable aussi bien en termes d'accompagnement que de mobilisation. Je regrette d'ailleurs que les porteurs de projets ne fassent pas davantage appel à son expertise en amont pour mieux concevoir leurs aménagements. Dans nos services, nous avons vraiment de bons spécialistes.

H : Que signifie pour vous mettre en œuvre une politique d'accessibilité ?
DJ : L'accessibilité est une notion trop restrictive. Notre angle d'attaque c'est « la mise en tourisme » qui comprend aussi l'embellissement, le fleurissement, le cadre de vie. Nous valorisons une approche plus globale qui tient compte du développement durable et donc de l'accessibilité pour tous. Les actions menées en faveur du public handicapé s'inscrivent comme une valeur ajoutée et non pas comme un simple respect de la réglementation.

H : Avez-vous reçu une aide pour mettre en place cette politique ?
DJ : Oui, bien sûr, du Conseil général et de la région. La notion de « Tourisme pour tous » est d'ailleurs une valeur très forte dans notre schéma directeur 2010-2014. Il a quatre priorités :
- Un tourisme éco-responsable (c'est d'ailleurs une condition indispensable pour avoir des subventions).
- Un tourisme pour tous, qui comprend aussi un tourisme social ou à destination des familles.
- Un tourisme identitaire qui valorise l'identité du département à travers son passé thermal, ses paysages et ses produits du terroir.
- Un tourisme satisfait. Nous avons un grand respect du client qui doit accéder à l'information qu'il recherche mais aussi être entièrement satisfait des offres une fois sur place. Nous incitons tous nos partenaires à améliorer la qualité de l'accueil et des services, par exemple par la pratique de langues étrangères.

H : Comment convaincre les professionnels d'engager des actions en faveur des touristes handicapés, qu'ils ne jugent pas toujours rentables ?
DJ : C'est vrai que certains misent sur une rentabilité immédiate ou déplorent de n'avoir aucun client handicapé, persuadés que le label TH ne leur apporte pas grand chose. Mais les facilités d'accès mises en œuvre permettre de simplifier la vie de tous. C'est heureusement un réflexe qui devient de plus en plus naturel, au-delà même des obligations fixées par la loi de 2005. C'est un argument important dans notre politique commerciale professionnelle. Notre mission de sensibilisation passe par l'exemple et nous mettons en avant les réalisations de ceux qui ont fait le pari de l'accessibilité.

H : C'est avant tout le patrimoine naturel qui fait la valeur du Puy-de-Dôme. Comment le rendre accessible ?
DJ : En privilégiant la qualité à la quantité. Nous ne rendrons pas nos 360 chemins de randonnée accessibles mais nous souhaitons développer quelques circuits aménagés. C'est déjà le cas à travers les balades « Léa et Tino » destinées aux familles. Certaines, identifiées par un logo, autorisent la progression d'une poussette, et peuvent convenir à des personnes à mobilité réduite. Plus globalement, nous allons réaliser un travail de fond sur l'aménagement des chemins avec les communautés de communes et le département. C'est l'une des priorités de notre schéma 2010. Nous aménagerons peut-être seulement 50 chemins pour en rendre 5 praticables à un maximum de personnes.

H : Quels sont vos projets dans le domaine du tourisme adapté ?
DJ : Notre souci permanent est de cibler notre clientèle et de répondre à ses désirs. Nous avons d'ailleurs mis en place plusieurs sites Internet avec des thématiques spécifiques. L'étape suivante sera de les rendre accessibles à tous. Pour le moment, nous poursuivons notre travail avec les associations représentant les personnes handicapées pour proposer à la clientèle en situation de handicap une offre qui correspond à ses attentes.

H : Certains départements ne manifestent pas une telle volonté. Ne serait-ce qu'une affaire de personnes ?
DJ : Si nous allons au rythme du plus lent, nous en avons pour des millénaires. Nous avons pris le parti de mettre en avant ceux qui ont envie de bouger. Cela tient probablement à l'histoire de l'ADDT, à la sensibilité de notre chargée de mission. Nous préférons être des précurseurs plutôt que des suiveurs, et le Puy-de-Dôme a mené pas mal de « révolutions » dans bien des domaines. Nous souhaitons donc, a fortiori sur les questions de handicap, conserver notre longueur d'avance.

En savoir plus sur notre dossier « Tourisme et handicap » dans le Puy-de-Dôme :

1/10- Puy-de-Dôme : intro, un canonique qui s'implique !
http://tourisme.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3306.php
3/10 - Puy-de-Dôme : le tourisme adapté en chiffres
http://tourisme.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3308.php
4/10 - Puy-de-Dôme : l'accueil des visiteurs handicapés
http://tourisme.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3309.php
5/10 - Puy-de-Dôme : les sites incontournables et leur accessibilité
http://tourisme.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3310.php
6/10 - Puy-de-Dôme : l'aventure Michelin, notre coup de cœur
http://tourisme.handicap.fr/art-tourisme-culture-15.0.0.0-3312.php

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

Commentaires

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.